Bio

BeKura est le pseudonyme de François Houle


Né en 1955 à Granby (Québec, Canada), François Houle est l’aîné d’une famille de sept (7) enfants. Son père, un homme d’affaires dans le domaine de la restauration, initie ses enfants à l’art sous toutes ses formes. Ainsi, plusieurs membres de sa famille évolueront dans ce domaine.
François a toujours été associé au monde artistique, qu’il s’agisse de la chanson, de la télévision ou du cinéma. À l’âge de dix-sept (17) ans, il composait déjà des chansons pour des artistes. À vingt-cinq (25) ans, c’est à titre de concepteur et réalisateur qu’il intègre le milieu télévisuel où il évoluera durant toute sa vie professionnelle.



ÉTUDES

Il fait des études en art à Sherbrooke et à Montréal.

  • Musique – piano / guitare – cours privés (Granby)
  • Théâtre – Conservatoire Lasalle (Montréal)
  • Animation radio & télévision – Académie Nationale des Annonceurs (Montréal)
  • Danse, musique, arts plastiques et théâtre – Université de Sherbrooke (Sherbrooke)



PARCOURS PROFESSIONNEL

Suite à ses études en 1979, François devient animateur de radio. En 1980, en parallèle, il fait de la musique, compose des chansons et travaille musicalement avec d’autres artistes réputés.

En 1981, après un échec comme animateur d’un évènement de musique provincial, il crée une émission intitulée Contact 90 où il agit à titre de concepteur, producteur et animateur – il obtient alors un très grand succès. Cette émission est reprise par une station de télévision régionale (Télé 7 / Réseau Pathonic) qui la renomme Café Show. Grâce à cette expérience, il découvre la réalisation. Dans la même année, il devient l’un des animateurs d’événements et de soirées les plus recherchés de la région. Il consacre tous ses week-ends à ce travail et ce, durant les quinze (15) années qui suivront.

De 1982 à 1985, il entreprit diverses formations professionnelles pour devenir réalisateur.

C’est également en 1982 qu’il fonde une entreprise en production télévisuelle et qu’il se lie d’amitié avec Daniel Loiseau (caméraman/directeur photographique). Ensemble, ils réaliseront plusieurs vidéos corporatives ainsi que des publicités pour la télévision. Au cours de cette même année, on lui propose de devenir acteur aux États-Unis, mais il refuse afin de demeurer auprès de ses deux enfants, Stéphanie et Jean-François.

En 1983, une nouvelle amitié se développe avec Serge Goupil (Télé 7/Réseau Pathonic), ce qui l’amènera à réaliser plusieurs réclames publicitaires pour le réseau Patcom (Télé 7).

Fasciné par le comportement humain et le marketing, il veut attirer l’attention du public par la construction d’une réalisation de qualité supérieure.
De façon autodidacte, il entreprend donc des études en marketing, tout en poursuivant son travail de réalisateur/producteur. Avec un collaborateur en marketing, ils mettent au point une analyse de perception de la production visuelle (appelée Analyse d’Impact Perceptuel). L’objectif est d’amener une perception efficiente du produit chez le téléspectateur.

En 1988, François rencontre Marcel Goyette et Serge Brodeur. Ce dernier deviendra partenaire de Groupe Zoomtel inc. Ensemble, ils entreprennent un projet de recherche et développement dont l’objectif est d’approfondir la perception des champs et l’animation visuelle.

En 1990, il écrit plusieurs émissions de télévision. Puis jusqu’en 1999, il réalise plusieurs documents d’entreprises pour Agropur, IBM, Fédération des Caisses Populaires, Transformateur Delta, Hydro-Québec, Ski Rossignol, etc. En 1999, il réalise une docufiction Taxage pour la Société de criminologie du Québec qui consiste en une émission dramatique de 30 minutes sur le taxage dans les écoles. Le document est diffusé à l’antenne de Radio-Canada et dans les écoles du Québec.

En 2000, il produit et réalise plusieurs émissions de télévision dont Vélo sur route Tim Horton diffusée par RDS et Le Sceau Industriel pour TQS. Cette dernière émission sur les entreprises québécoises s’avère un succès au niveau de l'écoute, mais une perte financière, ce qui entraîne la fermeture de l'entreprise.

À compter de 2001, il enseigne la réalisation télévisuelle pendant deux ans au Collège André-Grasset et du coup, il écrit un manuel en cinéma et en télévision.

En 2002, il fonde avec d’autres partenaires un studio de télévision appelé Studiorama International inc. Durant cette période, il réalise plusieurs pilotes pour la télévision. Après cinq (5) années d’opérations, le studio est vendu. Toujours en 2002, il réalise un documentaire sur une émission culte des années 60, Jeunesse d’aujourd’hui, qui était à l’époque, diffusée au Québec par CFTM (Télé-Métropole) devenu depuis TVA.

En 2003, il travaille avec Barbra Streisand pour le compte de Gregory Way Production Ltd en préparatif pour le show d’Oprah Winfrey.

En 2004, pour le compte de Boréal Films, il réalise un documentaire pour la télévision « making of » d’une durée de 30 minutes sur le cinéaste et réalisateur Dany Laferrière et son film Comment conquérir l’Amérique en une nuit. De plus, il est appelé à réaliser la portion des deux émissions d’affaires publiques dans le film. François est remarqué au Festival de Cannes pour la réalisation de ce dernier documentaire. C’est également à compter de cette même année qu’il commence à enseigner au Collège O’Sullivan. Son cours porte sur la télévision multicaméra et ce, pendant deux ans et demi. Il réécrit son manuel de formation pour la télévision.

En 2005, il écrit un scénario de film sur la prostitution juvénile. La même année, il produit le documentaire sur les Moissons au Québec intitulé « Le Début de la Faim » et réalisé par sa protégée Emilie Caron.

En 2006, il fait la captation au Capitole de Québec du spectacle de Richard Abel, Élégancia. Il réalise également treize (13) émissions de télévision sur une compétition nationale de dards pour le compte de Communications Rivage qui seront diffusées par RDS.

Au début de l’année 2007, avec son assistante de l’époque Émilie Caron, ils fondent une entreprise appelée
Groupe François Houle Réalisation inc.

De 2006 à 2008, il réalise la captation de plusieurs spectacles dont celui de Robert Charlebois lors de la Fête Nationale du Québec à Longueuil.
Au début de l’année 2007 et jusqu’à la fin de 2009, il effectue une recherche exhaustive et écrit un long métrage et un documentaire sur l’autisme.

Au début de l’année 2008, afin de réaliser le documentaire sur l’autisme, il se joint à Marcel Goyette, un ancien partenaire, et ensemble, ils fondent le Groupe Réalisation Ciné inc.

En 2008, dans le but de reconnaître son unicité comme réalisateur et pour éviter la confusion avec des homonymes, François signe ses réalisations sous le pseudonyme Bekura et il se présente comme Bekura F Houle.

À la fin de l'année 2009, François se rend à Las Vegas pour vendre le projet du documentaire. Il rencontre Annie Crémont qui deviendra par la suite son associée dans l'entreprise Groupe Réalisation TV inc.

En 2011, il crée avec son associée Annie Crémont un site internet qui devient un centre virtuel unique de connaissances du milieu de la production cinématographique, télévisuelle, web et événementielle de langue française intitulé AcademieCine.TV. En 2013, l’organisation se dote d’un conseil d’administration et devient un organisme à but non lucratif. En peu de temps, cette plateforme se hisse comme site numéro 1 sur le web dans le transfert des connaissances en audiovisuel. Plus de 500 dossiers y sont présentés.

Depuis 2012, Bekura travaille à la recherche et à la rédaction d’un guide des métiers du cinéma, de la télévision et du web.

En 2013 et 2014, il réalise plusieurs vidéos pour le Gouvernement du Québec, il scénarise et réalise aussi plusieurs vidéos corporatives pour différents clients. Il scénarise un document de formation pour l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ). Dans la même année, il réalisera un vidéoclip pour Chaz De Franco ainsi qu’une trentaine de documents vidéo de formation sur le cinéma et la télévision.

En 2015, en plus de scénariser et réaliser plusieurs vidéos corporatives, il scénarise et réalise une cinquantaine d’entrevues en multicaméra avec des personnalités du cinéma et de la télévision.

De plus, il réalise un documentaire de 12 min 30 sur le Festival du Nouveau Cinéma «Hommage au Festival du Nouveau Cinéma» pour le compte de Groupe Réalisation Ciné et AcademieCine.TV.

En 2016, il scénarise et réalise un long métrage de formation de 75 min. sur le métier de directeur technique à l’émission La Voix. Il scénarise et réalise une dizaine d’entrevues en multicaméra avec des personnalités du cinéma et de la télévision. Il réalise aussi une vidéo de présentation pour le Gouvernement du Québec.